Critique - Dragons 2

Publié le 2 Juillet 2014

Critique - Dragons 2

Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons.

Au printemps 2010, les studios d'animation Dreamworks créaient la surprise avec How to train your Dragon, rénommé Dragons chez nous. Alors que personne - ou presque - ne l'attendait, le film avait su séduire à la fois la critique et le public, devenant l'un des films d'animation les plus appréciés de la décennie. Avec tous ces avis positifs et près de 500 millions de dollars de recettes au box-office, une suite s'imposait. Il aura pourtant fallu attendre plus de quatre ans pour la voir débarquer sur nos écrans. Le film, mené par Dean DeBlois - co-réalisateur du premier volet, parvient-il à maintenir le niveau de son précédesseur ? On en parle ci-dessous.

Critique - Dragons 2

Le premier Dragons est maintenant une référence du genre. Il faut dire que rarement un film d'animation ne nous aura autant touché et fait vibrer que celui-là. Il convient de dire que la musique de John Powell n'est pas pour rien en ce sentiment. La rencontre entre le jeune Harold et le dragon Krokmou, le premier vol, la ballade aérienne avec Astrid, la bataille finale, ce n'est qu'un échantillon des scènes dont l'on se souvient encore parfaitement, quatre ans après. Ces dernières années, Dreamworks a entretenu la flamme en développant une série télévisée autour des jeunes héros du film et de leurs dragons. Deux saisons ont d'ores-et-déjà été produites, et une troisième est en chantier. Le ton est beaucoup plus léger qu'au cinéma, et la série mise avant tout sur les scènes comiques.

Dans Dragons 2, cinq ans se sont écoulés depuis les évènements du premier film. Et oui, comme nous, les personnages ont pris quelques années en plus. Si ce n'est pas frappant au premier abord pour le chef Stoick la Brute, ça l'est beaucoup plus pour Harold, Astrid et le reste de la bande. Désormais jeunes adultes, ils savourent le fait de voir les dragons parfaitement intégrés dans le village de Beurk. Les bêtes et les vikings cohabitent ensemble, chacun rendant service à l'autre. On est bien loin du climat d'inquiétude qui régnait auparavant, et rien que pour cela, le bon dans le temps est une merveilleuse idée. On peut ainsi directement passer à de nouvelles aventures, et quelles aventures !

Critique - Dragons 2

Alors que les courses de dragons font fureur dans le village, Harold part quant-à lui explorer le monde au dos de l'intrépide Krokmou. Les deux possèdent désormais un point commun - chacun ayant perdu un membre - ce qui ne les lie que davantage. Au cours d'une sortie somme toute ordinaire, ils vont tomber sur quelque chose de bien préoccupant : des trappeurs de dragons à la solde d'un certain Drago. Ce dernier, méchant redoutable, est à la tête d'une armée de dragons qu'il a asservis pour écraser ses adversaires. Voilà donc une menace bien réelle pour Beurk et ses habitants qui pourraient bientôt devoir faire face à ce nouvel ennemi. Etant incapables de raisonner Drago, Harold et son père Stoick vont devoir prendre les bonnes décisions pour éviter un conflit qui pourrait les mener à leur perte. Les enjeux sont posés, que l'action commence !

Et de l'action, il va y en avoir. Si il y a bien un point sur lequel Dragons 2 surpasse le premier film, c'est celui-là. On a en effet le droit à plusieurs scènes d'action spectaculaires et à de grandes batailles pour lesquelles l'adjectif "épiques" semble avoir été défini. Que dire des plans aériens où l'on suit le déferlement de dragons sur les paysages glacés (animation superbe). Drago se révèle être un adversaire puissant et que rien n'arrête, aidé par un dragon spécial dont la nature est l'une des grandes nouveautés de ce second opus. Ce dragon est l'un des points sur lesquels notre avis diverge: on aurait sans doute aimer qu'il soit un peu plus actif dans les batailles et que son caractère soit davantage développé.

Critique - Dragons 2

Ce qui nous plaisait dans le premier Dragons c'était le côté intimiste de certaines scènes. Cette facette est en un peu en retrait dans la suite, et on regrette que le personnage d'Astrid soit aussi peu présent à l'écran (pour mieux revenir dans le 3ème film?). On retrouve cependant la même alchimie entre le héros et son dragon, que ce soit dans la scène d'ouverture ou dans l'une des scènes finales, d'une rare intensité. On peut l'avouer dès à présent : Krokmou est la star du dernier acte. Peu de fois dans le cinéma d'animation un personnage ne nous aura donné de tels frissons.

Une grande partie de l'intrigue tourne autour d'un mystérieux personnage que rencontre Harold. La bande-annonce du film a eu le malheur de dévoiler l'identité de ce personnage, gâchant ainsi l'effet de surprise. C'est autour de lui que va se dérouler la scène la plus touchante, une magnifique chanson que l'on doit au compositeur John Powell. Une bonne occasion pour parler de la musique. Là où on pouvait craindre de tomber dans la redite, elle parvient à se renouveller en proposant de nouvelles versions des anciens thèmes, mais aussi de toutes nouvelles mélodies cette fois plus centrées sur les batailles. Toujours aussi inspirées. Powell livre avec la saga Dragons ses meilleures partitions, un véritable bonheur pour les oreilles.

Sans nous faire oublier le premier opus, Dragons 2 se révèle donc à la hauteur de nos attentes avec encore plus de grand spectacle et de scènes spectaculaires, mais sans négliger les relations entre les personnages que ce soit dans l'émotif et l'humour. On retrouve avec plaisir les personnages de la saga, Harold et Krokmou en tête, et les nouveaux arrivants se révèlent pleins de bonnes surprises (Kit Harington en trappeur de dragon). Plus important que tout, on se laisse emporter et on ne s'ennuie pas une seule seconde. Un très bon divertissement et l'un des films à ne pas rater cet été.

Dragons 2 : Actuellement au cinéma

Merci à Twentieth Century Fox France et WaytoBlue.

Critique - Dragons 2

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques, #Dragons 2, #Dean DeBlois, #John Powell, #Dreamworks, #Kit Harington

Commenter cet article

COCO 18/07/2014 13:23

J'ai tres bien aimer votre film par contre pour quoi vous avez fait mourire Stoik.
Parce que c'est mon film prefere .