[Critique] #Chef

Publié le 28 Octobre 2014

[Critique] #Chef

Carl Casper, Chef cuisinier, préfère démissionner soudainement de son poste plutôt que d’accepter de compromettre son intégrité créative par les décisions du propriétaire de l’établissement. Il doit alors décider de son avenir. Se retrouvant ainsi à Miami, il s’associe à son ex-femme, son ami et son fils pour lancer un food truck. En prenant la route, le Chef Carl retourne à ses racines et retrouve la passion pour la cuisine et un zeste de vie et d’amour.

Longtemps cantonné au rôle d'acteur, Jon Favreau a depuis quelques années pris son envol en tant de réalisateur. La comédie Elfe et le film fantastique Zathura n'en sont que quelques exemples. Le new-yorkais peut également se vanter d'avoir lancé Robert Downey Jr. en tant que Iron Man : c'est lui qui a dirigé les deux premiers volets de la trilogie. Il revient à un cinéma plus intimiste avec #Chef, une histoire touchante et pleine de vie sur un restaurateur qui - lui aussi - revient aux choses les plus simples de sa passion. Il est dès lors presque logique de voir le réalisateur endosser lui-même le rôle principal.

[Critique] #Chef

Autant vous le dire tout de suite : en sortant de la salle, vous aurez plus que jamais envie de vous mettre à la cuisine. L'auteur de ces lignes en a fait la savoureuse expérience. Sous couvert d'un synopsis des plus communs - un leader se ridiculise en public et se relance en solo, le film est surtout une véritable ode à la cuisine et ne manque pas de séquences appétissantes qui vous mettront l'eau à la bouche. Qui plus-est, cette profusion de gros plans sur les plats est accompagnée d'une fabuleuse et entraînante bande-originale qui donne au film une musicalité bienvenue.

Les choses tardent un peu à se mettre en place au début du film et le rôle trop important des réseaux sociaux est parfois à remettre en cause. Toutefois, le film possède un certain charme qui fait qu'on se laisse facilement porter par l'histoire. La relation entre le personnage principal et son fils est au centre de tout, et aucun faux-pas n'est fait de ce côté-là. Le démarrage poussif n'est plus qu'un lointain souvenir lorsque le film trouve son rythme, qu'il ne lâche plus.

On sent le côté indépendant, parfois familial, de l'entreprise. Une joyeux bande au sein de laquelle prônent John Leguizamo et Sofia Vergara. Sont aussi venus participer quelques bons amis de Jon Favreau du second rôle (Dustin Hoffman, Scarlett Johansson qui bénéficie d'une scène des plus succulentes) à la petite apparition (Robert Downey Jr. qui fait son show)

Après avoir régalé les festivaliers de Deauville, le #Chef Jon Favreau débarque avec son food truck sur les écrans français. Le film aura - on l'espère - une belle carrière sur la durée. il le mériterait tant le status de "feel good movie" n'aura jamais aussi bien convenu. Un film coloré, plein de saveurs, que ce soit au niveau des décors (petit tour d'horizon d'une partie des Etats-Unis) ou des plats cuisiniés sous nos yeux. Note : 4/5

Commenter cet article