[Critiques] Killer Elite, L'Exercice de l'Etat, Les Marches du Pouvoir

Publié le 6 Novembre 2011

http://img257.imageshack.us/img257/1237/19814889.jpg

 

Sortie cinéma : 26 octobre 2011. Réalisé par Gary McKendry. Avec Jason Statham, Clive Owen, Robert De Niro. Pour sauver Hunter, son ancien partenaire et mentor, Danny accepte de reprendre du service et de reformer son équipe. Mais celui qui était l’un des meilleurs agents des forces spéciales va cette fois affronter sa mission la plus périlleuse. Pour réussir, il va devoir percer les secrets d’une des unités militaires les plus redoutées qui soit, le SAS britannique. De doubles jeux en trahisons, il va découvrir un complot qui menace le monde et ce pour quoi il s’est toujours battu…

 

Premier long-métrage pour Gary McKendry qui s’est attelé à l’adaptation d’un fait réel, celui relaté dans les mémoires de Ranulph Fiennes en 1991 dans "The Feather Men", soldat au sein du SAS (Special Air Service) de l’armée britannique. L’intérêt ici ne réside absolument pas dans son scénario tiré par les cheveux mais plutôt dans son contenu, à savoir un film d’action testostéroné de près de 120 minutes où ça cogne sévère (normal me direz-vous, avec un casting pareil). Au sein de Killer Elite (2011), on retrouve du beau monde (pour une Série B décomplexée) avec entre autre : Jason Statham (un habitué des films d’action), Clive Owen, Robert De Niro (qui se limitera à de courtes apparitions) & Dominic Purcell (méconnaissable). Ne cherchez rien d’autre qu’un simple divertissement bourrin à grands coups d’explosions, de fusillades et de face à face violent à base de coups de poings et de tous autres objets pouvant porter atteinte à n’importe quel assaillant, de la castagne en veux-tu en voilà, histoire de se vider l’esprit et de mettre de temps en temps son cerveau sur OFF. Avis aux amateurs.

 

** Bon film.

 

http://img502.imageshack.us/img502/3058/19796503.jpg

 

Sortie cinéma : 26 octobre 2011. Réalisé par Pierre Schoeller. Avec Olivier Gourmet, Michel Blanc, Zabou Breitman. Le ministre des Transports Bertrand Saint-Jean est réveillé en pleine nuit par son directeur de cabinet. Un car a basculé dans un ravin. Il y va, il n’a pas le choix. Ainsi commence l’odyssée d’un homme d’Etat dans un monde toujours plus complexe et hostile. Vitesse, lutte de pouvoirs, chaos, crise économique… Tout s’enchaîne et se percute. Une urgence chasse l’autre. A quels sacrifices les hommes sont-ils prêts ? Jusqu’où tiendront-ils, dans un Etat qui dévore ceux qui le servent ?

 

La politique aura été au cœur du cinéma français ces derniers mois, après le documentaire Le Président (2010) sur Georges Frêche, l’introspection avec Pater (2011) et la comédie (semi-parodique) avec La Conquête (2011), cette fois-ci, Pierre Schoeller nous offre une toute autre vision de la politique de l’Etat, par le biais d’une partie d’échec ultra-réaliste où tous les hommes politiques jouent un rôle afin de rester dans la lumière (et surtout, au sein du gouvernement). L'Exercice de l'Etat (2011) suit les (més)aventures d’un Ministre des transports fictif, de ses aléas politiques (évènements tragiques, grèves, remaniements, nouvelles réformes, etc) à ses crises passagères, Pierre Schoeller nous plonge au cœur des arcanes du pouvoir durant près de 120 minutes à travers un réalisme palpable. Aucune fausse note, d’excellentes interprétations de la part du duo Olivier Gourmet / Michel Blanc, une mise en scène rythmée qui ne nous laisse aucun répit, sans oublier de savoureux dialogues corrosifs.

 

*** Très bon film.

 

http://img193.imageshack.us/img193/3571/19806486.jpg

 

Sortie cinéma : 26 octobre 2011. Réalisé par George Clooney. Avec Ryan Gosling, George Clooney, Philip Seymour Hoffman. Stephen Meyers est le jeune mais déjà très expérimenté conseiller de campagne du gouverneur Morris, qui se prépare pour les élections à la présidence américaine. Idéaliste et décidé à faire honnêtement tout ce qu’il peut pour faire gagner celui qu’il considère sincèrement comme le meilleur candidat, Stephen s’engage totalement. Pourtant, face aux manipulations et aux coups tordus qui se multiplient vite, Stephen va devoir faire évoluer sa façon de travailler et de voir les choses. Entre tentations et désillusions, les arcanes du pouvoir le transforment…

 

Quatrième réalisation pour l’acteur George Clooney qui s’intéresse de près aux arcanes du pouvoir dans le milieu politique, en suivant de près l’évolution d’un conseiller de campagne du gouverneur démocrate candidat aux primaires américaines (en vue des élections présidentielles). Il y avait de quoi être impatient de découvrir l’adaptation de la pièce de théâtre "Farragut North" de Beau Willimon, mais George Clooney finit rapidement par nous ennuyer avec son histoire des plus conventionnelles, on peine clairement à y trouver un intérêt faute d’avoir eu affaire à un script qui en vaille la peine. Les Marches du Pouvoir (2011) ne nous apprend strictement rien sur les coulisses de la politique, les Démocrates en prennent pour leur grade (il n’y a pas de doute, George Clooney a été déçu par le travail accomplit ces dernières années par George W. Bush & Barack Obama). En fin de compte, seule la prestation des acteurs parvient à nous faire tenir jusqu’au bout, entre Clooney qui s’offre le rôle titre aux côtés de Ryan Gosling, on pourra aussi compter sur la participation de Philip Seymour Hoffman, Paul Giamatti & Evan Rachel Wood, une distribution éclectique très réussie et qui parvient à compenser les faiblesses du scénario.

 

** Bon film.

 

Critiques by Cinéphile NostalGeek

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques

Commenter cet article

ta d loi du cine 23/12/2011 14:08


Amusant rapporochement, de mettre "Killer elite" en 1er... La politique serait-elle une histoire de tueurs?
Plus sérieusement, concernant L'Exercice de l'Etat, je trouve intéressante votre allusion à un "jeu d'échecs" (à quels degrés?)... Ca me rappelle que le film "Le candidat", également à sujet
politique, faisait expressément allusion au talent de joueur parfois nécessaire. En tout cas, L'Exercice de l'Etat me paraît un bon décryptage de ce qui se passe en coulisse, et de la préparation
minutieuse de la communication qui nous est livrée par média interposés!
(s) ta d loi du cine, "squatter" chez Dasola