Master Class - La Reine des Neiges, le Disney de Noël

Publié le 22 Novembre 2013

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2013/reine-copie-1.jpg

Résumé : Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel…  En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf , braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas pour sauver le royaume de son éternel hiver... Anna et Kristoff vont devoir rivaliser de courage et d’inventivité pour survivre et sauver le royaume du chaos...

Avant de lire le compte rendu de la Master Class, plongez-vous dans notre Preview du film et découvrez les origines du nouveau film d'animation Disney.

Le jeudi 7 novembre avait lieu à Paris une Master Class du Disney de Noël La Reine des Neiges. La réalisatrice Jennifer Lee et le producteur Peter Del Vecho étaient présents pour, dans un premier temps, détailler les différentes phases de la réalisation du film, puis pour répondre aux questions des spectateurs. Nous vous proposons maintenant de vivre cette Master Class comme si vous y étiez. Un peu de lecture (sans spoilers!) pour vous aider à patienter en attendant la sortie du film, le 4 décembre prochain.

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2013/frozen25.jpg

La Master Class a commencé par une petite présentation menée par le producteur et la réalisatrice. Ces derniers ont insisté sur la collaration entre les 600 artistes de l'équipe du film . Durant la production de La Reine des Neiges, toutes les personnes travaillant sur le film étaient invitées toutes les douze semaines à assister à la projection de quelques images, parfois de simples storyboards animés. Au cours des jours qui suivaient cette projection, il pouvaient donner librement leur avis sur ce qu'ils avaient vu et exprimer leurs propres idées pour rendre le film encore meilleur.

A suivi un petit mot sur les chansons du film. Elles ont nécessité par moins de seize mois de travail durant lesquels les compositeurs Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez ont travaillé de façon très proche avec les scénaristes afin que la musique s'insère de façon logique dans l'histoire. L'enregistrement des chansons par les comédiens a été intégralement filmé afin de permettre aux animateurs d'avoir une référence pour l'animation des personnages (surtout au niveau de la respiration). Pour le reste du jeu, certains animateurs réalisaient de nombreux croquis, d'autres se filmaient eux-mêmes en situation et reproduisaient leurs mouvements dans l'animation.

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2013/frozen14.jpg

Quelle est la recette pour faire un film Disney réussi ? Selon Jennifer Lee et Peter Del Vecho, il faut réunir trois éléments : une histoire convaincante, un monde crédible et des personnages attachants.

Pour ce qui est des personnages, tous ceux de La Reine des Neiges possèdent une personnalité qui est leur est propre. Cela nous a été démontré avec des dessins de préparation et des tests d'animation : Anna, qui possède un caractère plutôt enfantin (dessins), Elsa, et son élégance naturelle (dessins), Kristoff, plus à l'aise avec les rennes qu'avec les humains (test CGI), ou encore Olaf, éternel optimiste (test CGI). Ces traits de caractère ont été renforcés par l'interprétation des comédiens doubleurs, coachés pour l'occasion.

La création de La Reine des Neiges a amené l'équipe du film à faire de nombreuses recherches et des voyages partout dans le monde. Un séjour en Norvège a influencé les décors du films, ainsi que certains costumes. Les animateurs sont également partis dans le Wyoming marcher dans la neige en robe afn d'étudier les mouvements du corps et des vêtements dans la neige. Ils se sont aussi filmés en train de courir dans la neige (une entreprise bien périlleuse comme on a pu le voir). Pour la glace, certains membres de l'équipe sont partis séjourner dans un hôtel de glace au Canada afin d'étudier la façon dont la glace reflète la lumière. Tous ces voyages ont été réalisés dans le but de rendre les éléments les plus réalistes possibles.

Une petite anecdote concernant l'animation de la neige : les animateurs avaient crée une petite séquence qui simulait l'aumentation de volume d'une boule de neige lancée à vitesse moyenne sur un manteau de neige. Une animation qui ne semblait pas du tout crédible aux yeux du studio car l'on voyait dans la boule finale les différentes couches de neige qui avaient été ajoutées à chaque tour. Or, l'expérience a ensuite été réalisée avec de la vraie neige et il s'est avéré que le résultat était en tout point identique à celui de l'animation!

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2013/frozen11.jpg

Passons maintenant à la séance de questions/réponses qui a débuté avec une question sur la ressemblance du film avec l'un des derniers Disney en date. A première vue, La Reine des Neiges semble en effet très proche de Raiponce que ce soit du point de vue de l'animation ou des personnages. Quand on lui demande comment les créateurs du film ont fait pour ne pas tomber dans la redite, Peter Del Vecho répond que cela a été très facile : "Nous n'avons pas cherché à nous inspirer de ce qui avait été fait dans le passé. Au départ, nous nous sommes entièrement inspirés du conte d'Anderson. C'était la base de notre film. Nous disposions d'un personnage très fort, La Reine des Neiges, lequel dispose de pouvoirs extraordinaires. Notre mission a été comprendre qui elle était et comme elle réagissait à ces pouvoirs, ce don qui est le sien. Ce n'est qu'ensuite que nous avons décidé de mettre la barre plus haut en ajoutant le personnage d'Anna et en augmentant les enjeux. Il est désormais questions de la survie de tout un royaume."

Si La Reine des Neiges se rapproche un peu de Raiponce, il tranche fortement avec le précédent Disney de Noël, Les Mondes de Ralph. Y aurait-il deux écoles de pensées, deux directions bien définies au sein des studios Disney : le monde des princesses d'un côté, le reste de l'autre ? Pas vraiment comme l'explique Peter Del Vecho : "Ce j'aime chez Disney, c'est que les réalisateurs sont libres de choisir la direction qu'ils vont donner à leur film. John Lasseter encourage cette dynamique, et c'est pour cela qu'on peut constater une variété assez impressionante dans les projets actuels. La passion du réalisateur est le moteur de chaque film." Et Jennifer Lee, scénariste des Mondes de Ralph, d'ajouter : "A mon sens, Ralph est aussi une histoire de contes de fées."

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2013/frozen13.jpg

Concernant la musique dans La Reine des Neiges : "Dès le départ, Chris Buck voulait des chansons dans le film, explique Peter Del Vecho. La musique permet de faire passer des émotions bien plus rapidement que les dialogues. C'est un surplus d'âme et un accélérateur d'histoire." Jennifer Lee insiste sur la collaboration avec les compositeurs des chansons : "Nous avons énormement travaillé avec Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez. Plusieurs heures chaque jour. Nous avons discuté avec eux des personnages et de leur évolution. Il fallait que les chansons s'insèrent de façon logique dans le film."

A ceux qui regrettent l'utilisation de l'animation 3D pour le film : "Nous avons tous des goûts différents, explique Jennifer Lee. L'essentiel dans l'animation, c'est de créer des mondes à partir de rien et l'animation 3D nous semblait être le bon choix pour La Reine des Neiges. Cependant, les dessins à la main ne sont pas totalement absents du film. Nous en avons utilisés pour les scènes où Elsa utilise ses pouvoirs." Les pouvoirs  d'Elsa justement. Ils sont de naissance dans le film, mais les scénaristes ont-ils pensé à un moment à leur donner une origine ? "Lors d'une scène, des trolls racontaient comment un enfant pouvait naître avec un tel don si la naissance avait lieu à un certain moment : à minuit un soir de pleine ou lors d'un alignement de planètes etc... Puis, nous avons abandonné l'idée, pensant que les spectateurs accepteraient l'idée d'un royaume dans lequel les enfants peuvent naître ainsi." "Plus nous cherchions à approfondir l'origine des pouvoirs, plus nous avions de questions en tête", ajoute Peter Del Vecho.

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2013/frozen19.jpg

Comme l'a expliqué le producteur auparavant, des voyages ont été réalisés lors de la production afin de parfaire certains détails. Au risque de rendre le film trop crédible pour un conte de fées ? "Ce n'est pas relatif à La Reine des Neiges, répond Peter Del Vecho. Nous faisons de nombreux voyages et recherches pour tous les films d'animation. C'est quelque chose que John Lasseter a amené lorsqu'il a pris la direction des studios Disney. Nous devons comprendre le monde que nous représentons à l'écran et, tout en évitant un réalisme trop poussé, ne pas tomber dans la caricature." Jennifer Lee raconte alors la rencontre qu'elle a eu avec Dr Snow, un physicien de Los Angeles qui étudie les flocons de neige. Il lui avait expliquée la formation des cristaux d'un point de vue physique. Une rencontre qui a marqué la réalisatrice.

Parlons maintenant du partage des tâches entre les deux réalisateurs. Comment Jennifer Lee a-t-elle vécu cette collaboration et qu'a-t-elle pensé de Chris Buck ? "Il est très désagréable. (rires)  Non, je plaisante. C'est un homme vraiment très patient. Lorsque Peter m'a demandé de travailler sur La Reine des Neiges en tant que scénariste, je me suis rapidement rendu compte que Chris et moi avions la même vision du film. film. Notre collaboration était très riche, et John Lasseter l'a tout de suite ressenti. Chris a de formidables de instincts, il connaît parfaitement l'animation. Nous avons travaillé ensemble sur de nombreuses versions du film, et notre passion pour le projet est restée intacte tout au long de cette merveilleuse aventure. Ça a été un honneur pour moi que de travailler avec lui."

Ces paroles ont mis fin à la Master Class, une rencontre d'une heure à peu près. En attendant la sortie du film, le 4 décembre prochain, retrouvez notre preview en cliquant ici

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2013/frozen27.jpg

La Reine des Neiges - Au cinéma le 4 décembre 2013

En AVP au Grand Rex dès le 20 novembre, précédé de la Féérie des Eaux 

En AVP dans certains cinémas Gaumont Pathé le 24 novembre

En AVP au MK2 Nation et MK2 Bibliothèque le 1er décembre

Découvrez de nombreuses vidéos du film en cliquant ici.

Accédez au site officiel en cliquant ici.

Un grand merci à toute l'équipe du Disney Social Club.

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Preview

Commenter cet article