Rétrospective Muppets : Les Muppets à Manhattan

Publié le 6 Mars 2014

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets03/manh.jpg

A l'occasion de la sortie aux Etats-Unis de Muppets Most Wanted le 21 mars prochain, nous vous proposons de voyager dans le temps et de redécouvrir en notre compagnie la filmographie complète des Muppets. Que ce soit à Manhattan, dans l'espace, en pleine mer ou encore au pays d'Oz, les Muppets ont traversé ensemble de nombreuses aventures, et ont investi les salles obscures à une dizaine de reprises au cours des dernières décennies. Aujourd'hui, les lumières de Broadway brillent de mille feux pour Les Muppets à Manhattan.

Après Los Angeles et Londres, les Muppets s'attaquent à une autre ville mondiale, et pas des moindres quand il s'agit de parler de spectacles : la Grosse Pomme New York ! Leur objectif est bien simple : monter sur les planches de Broadway grâce à leur show Manhattan Melodies. Sorti en 1984, Les Muppets à Manhattan est le troisième et dernier long-métrage réalisé sous la supervision de Jim Henson, décédé en 1990. Chansons, gloire et paillettes, voilà ce qui semble attendre les Muppets - c'est Broadway après tout - mais la route va se révéler plus longue que prévue.

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets03/m28.jpg

Pour ce qui est de l'identité des Muppets dans ce film, on se situe à mi-chemin entre Les Muppets, Ca c'est du cinéma et La Grande Aventure des Muppets : ce n'est pas "autobiographique" comme dans le premier, mais pas non plus une "autre histoire" comme dans le second. Disons que l'histoire se déroule dans un monde alternatif où les Muppets sortent tout juste diplômés de l'université où ils se sont rencontrés. Avec un spectacle en poche, celui de leur fin d'études, ils décident de partir ensemble pour Broadway en quête d'un producteur prêt à monter le show sur scène. Et ils ne tardent pas à en trouver un.

Ca semble trop beau pour être vrai : l'homme accepte de financer leur spectacle. Mais leur jolie est de courte durée car les Muppets se rendent rapidement compte qu'il s'agit d'un escroc. Un joli pied de nied à la fin de Les Muppets, Ca c'est du cinéma où les Muppets tombaient directement sur la bonne personne pour les lancer. Que vont-ils pouvoir faire alors que tous les producteurs les refusent ? Se séparer afin de permettre au meilleur talent de leur troupe - Kermit - de briller, voilà la décision prise par tous à l'insu de la grenouille.

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets03/m25.jpg

On assiste donc pour la première fois sur grand écran à une séparation des Muppets. Là encore, le film se distingue des Muppets, Ca c'est du cinéma où tout le monde se réunissait autour de Kermit pour atteindre le bureau d'un producteur. Ici, c'est le l'inverse qui se produit : ils se connaissent dès le départ et, après avoir rencontré des producteurs (sans succès), ils partent tous dans des directions différentes, laissant Kermit seul. Enfin seul, pas tout à fait... Miss Piggy reste toujours dans les parages de son Kermitou. Le rapprochement entre la grenouille et Jenny, une jolie serveuse, ne va d'ailleurs pas trop lui plaire.

C'est grâce à cette Jenny que Kermit trouve un petit boulot dans un restaurant de Manhattan. Un moyen de payer les factures tandis qu'il essaye de vendre désespérement de vendre son spectacle. Pour cela, Kermit va user de divers ruses : utiliser le bouche à oreille ou même tenter de se créer des relations avec des professionnels du milieu. Malheureusement, aucune d'entre elles ne va rencontrer de franc succès. Et alors que le temps passe, il commence à recevoir des nouvelles de ses amis, dispersés dans tout le pays.

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets03/m23.jpg

Cinéma oblige, après plusieurs mésaventures pour le pauvre Kermit, tout va se terminer pour le mieux pour nos Muppets. Les voici alors sur la scène d'un théâtre de Broadway pour nous livrer une performance absolument inoubliable. Imaginez être assis sur l'un des sièges et laissez vous porter par les chansons et le reste du show livré par la bande des Muppets. Comme nous, vous risquez d'être transportés dans un autre monde. L'année dernière, des tests ont été réalisés pour voir si un show sur Broadway avec les Muppets serait réalisable. Les Muppets à Manhattan nous donne un aperçu de ce que cela pourrait donner et c'est absolument sublime.

Un petit mot sur le réalisateur : Frank Oz. Il a travaillé auprès des Muppets dès le Muppet Show et s'est occupé pendant de longues années de plusieurs personnages tels Miss Peggy et Fozzie. Il est également connu pour avoir créé la marionette de Yoda dans la saga Star Wars. Dans sa filmographique, nous vous recommandons chaudement Dark Crystal et La Petite Boutique des Horreurs. Voilà pour l'un des grands noms, avec Jim Henson, derrière les Muppets. Il succède d'ailleurs à ce Jim Henson, qui avait lui réalisé La Grande Aventure des Muppets.

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets03/m22.jpg

Nos trois scènes préférées :

- Alors qu'ils sont dans une calèche, Kermit et Miss Piggy imaginent ce qu'aurait été leur jeunesse s'ils s'étaient rencontrés plus tôt. Entrent alors en scène les Muppets Babies, qui comme leur nom l'indique, sont des versions "bébé" des membres des Muppets. On découvre alors de jeunes Kermit, Piggy, Fozzie, Rowlf, Scooter etc. qui interprètent en coeur la chanson I'm Gonna Always Love You. Cette scène, attendrissante au possible, a servi de base à la série d'animation Muppets Babies (1984-1991).

- Plus tard, suite à un accident, Kermit a perdu la mémoire. En errant dans des batiments, il tombe sur un groupe d'agents du marketing qui ont besoin d'un avis extérieur sur leurs slogans. Si vous voulez un slogan plombant pour un produit, vous pouvez faire appel à eux !

- Enfin, impossible de ne pas mentionner ici le final absolument dingue du film qui se conclut par le mariage sur scène de Kermit et Miss Piggy. L'entraînante "Somebody's Getting Married/Waiting for the Wedding" et la sublime "He'll Make Me Happy" figurent parmi les sommets de l'excellente bande-originale composée par Jeff Moss (nommé à l'Oscar pour son travail sur le film). Les tableaux l'accompagnant ne font que rendre cette séquence encore plus mémorable.

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/2014/Muppets/Muppets03/m21.jpg

Parvenir à retranscrire la magie de Broadway à l'écran. Rien que pour cela, on ne peut que tomber sous le charme des Muppets à Manhattan, et cela malgré quelques piétinements au cours de la première heure du film. Si la séparation conduit à quelques bonnes scènes - le défi relevé par Gonzo tandis que des poules entonnent l'air de William Tell Overture, Fozzie qui se joint à un groupe d'hibernation - on voit que les Muppets ne sont jamais aussi bons que lorsqu'ils sont ensemble. Ce film, encore plus drôle que ses prédécésseurs, conclue "l'ère Jim Henson" pour ce qui est du cinéma (l'artiste décèdera dans les années qui suivirent la sortie). Il faudra attendre huit ans pour voir un nouveau long-métrage sur les écrans.

http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Critiques, #Retrospective Muppets

Commenter cet article

taille-crayon 07/03/2014 08:47


Magnifique...