[Test] Choose : la critique et le test du DVD

Publié le 29 Avril 2012

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/201204/choose.png

 

Une petite ville paisible des Etats Unis se trouve soudainement hantée par un fait divers effroyable. Une jeune fille se fait réveiller par des bruits étranges chez elle et elle retrouve ses parents ligotés et bâillonnés par un tueur qui lui laisse 60 secondes pour choisir entre la mort de son père ou celle de sa mère…

 

vlcsnap-2012-04-28-11h24m09s207

 

Le film

 

Cette année, le Festival international du film fantastique de Gérardmer inaugurait une nouvelle section. Étant donné que la grande majorité des films présentés et récompensés tout au long du festival sortent dans nos contrées directement par la casé vidéo ("Blood Island" & "Triangle" pour ne citer qu'eux), alors une sélection "Inédits vidéo", réservée exclusivement aux direct-to-video, n'avait plus aucun sens pour les organisateurs de l'évènement. C'est pourquoi ils ont décidé de la supprimer au profit d'une nouvelle section consacrée aux films "extrêmes", comprenez-par là "qui repoussent les limites du genre".

 

Cinq films ont eu les honneurs d'une projection en son cadre, et "Choose" était l'un de ceux-là. Le synopsis du film a tout pour intriguer. Il décrit, en effet, une situation dans laquelle personne n'aimerait se retrouver : une nuit, un mystérieux tueur pénètre dans une maison par effraction et demande à sa victime de faire un choix, décider parmi deux personnes qu'elle aime laquelle devra mourir. Commence alors un terrible compte à rebours puisque son choix doit être fait en moins de 60 secondes sans quoi elles mourront toutes les deux. "Choose" nous place tout de suite dans l'ambiance avec une scène d'introduction nerveuse, éprouvante et d'un voyeurisme malsain où une jeune fille se retrouve à choisir entre ses deux parents lequel mérite le plus de vivre.

 

Le fort du synopsis est de retenir l'attention et de ne presque rien dévoiler du film. Le passage qu'il décrit dure ainsi tout au plus cinq minutes et se situe avant même le générique d'ouverture. Le mystère reste donc encore entier sur la suite de l'intrigue. Celle-ci est malheureusement assez classique au final avec un meurtrier qu'une étudiante en journalisme et son père policier tentent d'arrêter. Plus le long-métrage avance, plus le nombre de victimes augmente et plus tueur semble s'intéresser à la jeune femme. Cette dernière s'interroge alors : Est-ce que le meurtrier ne cherche qu'un simple contact dans la presse qui puisse l'aider à faire passer un message ou est-ce qu'un lien dont elle n'a pas conscience les unit tous les deux ?

 

On suit ainsi d'un côté les agissements du tueur et de l'autre les recherches de l'étudiante et de son père pour l'identifier. Ce qui nous intéresse avant tout dans ce genre de thriller aux allures de torture movie, ce sont principalement les scènes où le méchant passent à l'action et, si elles sont finalement peu nombreuses (le film dure tout de même moins de 80 minutes), elles sont très bien réalisées et on reste pétrifié d'horreur devant les terribles choix proposés aux victimes si bien que l'on ne peut s'empêcher d'imager être à leur place. A chaque fois, l'ambiance se met progressivement en place (proche du slasher avec les effets "jump scares" comme des lumières qui s'éteignent dans un bruit retentissant) et cela fonctionne.

 

Le problème du film vient plutôt des raisons qui poussent le tueur à agir. Dévoilées dans un climax plutôt décevant, elles sont malheureusement peu convaincantes. La fin tend d'ailleurs à décridibilisé tout ce qui se passe précdemment et ce n'est pas le rebondissement final, assez incroyable il faut l'avouer mais aussi à côté de la plaque, qui arrange les choses. On aurait aimé que les scénaristes Brandon Camp et Mike Thompson prennent d'avantage leur temps dans le déroulement de l'intrigue pour nous offrir une fin plus solide. La fin choisie n'est clairement pas à la hauteur des modèles auxquels "Choose" veut ressembler mais elle a le mérite de ne laisser que peu de zones d'ombre.

 

"Choose" est la première expérience cinématophique de son réalisateur Marcus Graves du moins si l'on en croit sa fiche IMDb. Pour un premier film, le cinéaste s'entoure d'un casting solide avec la belle Katheryn Winnick ("Kiss and Kill") dans le rôle principal, le très bon Kevin Pollak ("Usual Suspects"), Bruce Dern (actuellement à l'affiche de "Twixt" de Francis Ford Coppola) ou encore Lenny von Dohlen ("Twin Peaks"). De très bons choix mis à part peut-être concernant le tueur pour lequel la voix aurait pu être améliorée.

 

Premier film de Marcus Graves, "Choose" est un thriller qui lorgne à la fois vers le slasher et le torture movie. Après une scène d'introduction opressante et un générique d'ouverture qui tente de s'inscrire dans la lignée de ceux des films de David Fincher, la suite du film est plus classique avec d'un côté les actions du tueur et de l'autre l'enquête jusqu'à un final qui répond presque toutes nos questions mais les réponses qu'il offre sont peu convaincantes. Mention spécial au twist de dernière minute complètement barré et, pour cela, assez original.

 

http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo0.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo0.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo0.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo0.png

 

vlcsnap-2012-04-28-11h24m14s7

 

Le DVD

 

Une édition DVD plus que satisfaisante pour ce direct-to-video qui bénéficie d'une image bien définie avec une bonne gestion des contrastes lors des scènes nocturnes mais qui n'a rien d'exceptionnel pour un film aussi récent (produit en 2011). L'éditeur privilégie la version française avec deux formats sonores pour cette dernière : Dolby Digital 5.1 & DTS 5.1. Concernant la version originale, elle est proposée uniquement au format Dolby Digital 5.1. Si l'on préfère la version originale, la voix du tueur est assez décevante, et ce n'est pas mieux avec le doublage francophone.

 

Rien à signaler au niveau des suppléments réduits à une simple bande-annonce du film qui, comble de tout, n'est proposée qu'en version française. Le strict minimum donc.

 

http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo0.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo0.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo0.png

 

vlcsnap-2012-04-28-11h26m13s148

 

Choose : En DVD et Blu-Ray le 9 mai 2012.

Un grand merci à Dark Star et CTV International qui m'ont permis de réaliser cette critique.

 


Captures  

 

vlcsnap-2012-04-28-11h23m43s193

vlcsnap-2012-04-28-11h23m53s43

vlcsnap-2012-04-28-11h24m03s138

vlcsnap-2012-04-28-11h24m30s140

vlcsnap-2012-04-28-11h24m48s80

vlcsnap-2012-04-28-11h24m54s141

vlcsnap-2012-04-28-11h25m58s6

vlcsnap-2012-04-28-11h26m21s239

vlcsnap-2012-04-28-11h26m26s38

vlcsnap-2012-04-28-11h26m45s219

vlcsnap-2012-04-28-11h27m04s160

vlcsnap-2012-04-28-11h27m40s1

vlcsnap-2012-04-28-11h23m09s133

vlcsnap-2012-04-28-11h23m15s202

vlcsnap-2012-04-28-11h23m23s23

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Test DVD - Blu-Ray

Commenter cet article