[Test] Mondwest (Westworld) : la critique et le test du DVD

Publié le 30 Avril 2012

http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/2012/mond.png

 

En l'an 1983, le parc d'attraction Delos permet à de riches visiteurs de vivre une expérience unique. Ils peuvent séjourner à l'époque de leur choix et rentrer dans la peau de personnages mythiques (empereur, shérif, princesse...). Une immersion dans des décors soignés aux détails près, habités par des robots plus vrais que nature. Deux hommes d'affaires ont choisi de passer quelques jours dans le Far West. Leur séjour ne va pas se dérouler comme prévu... Malgré toutes les précautions et sécurités prises dans le parc d'attractions hyperréalistes, le centre technique perd, peu à peu, le contrôle sur ses machines. Les robots vont se montrer sans pitié contre toute trace de vie humaine...

 

vlcsnap-2012-04-29-20h52m15s217

 

Le film

 

Tout le monde a un jour rêvé dans sa vie de pouvoir passer quelques jours à une autre époque que ce soit la Rome antique, le Moyen-Âge ou encore le Far West. Le parc d'attraction Delos vous propose alors de réaliser votre rêve pour seulement 1000 dollars par jour (en 1974, ce qui correspondrait à au moins 4000 dollars aujourd'hui). Vous choisissez ainsi parmi trois époques différentes et vous intégrez celle que vous avez choisie en habits d'époque pour y faire tout ce que vous souhaitez depuis toujours en totale liberté.

 

Dormir dans un motel typique des années 1880, braquer une banque, fréquenter des prostituées, affronter quelqu'un en duel, vous laver dans une baignoire métallique, participer à une rixe dans un bar, devenir le nouveau shérif ou encore vous évader de prison,... Si vous avez choisi le Far West, partie du parc baptisée Mondwest (traduction française plutôt originale du nom anglais Westworld), alors vous pourrez devenir durant quelques jours un véritable cow-boy en toute sécurité car absolument rien ne peut vous arriver. Tous les robots à l'apparence humaine qui peuplent les mondes de Delos sont, en effet, sous le contrôle d'une équipe d'humains qui se chargent d'éviter tout incident. Du moins, en principe...

 

Quand John Blane et son ami Peter Martin embarquent pour Mondwest, ils sont loin de se douter de ce à quoi ils vont être confrontés. En effet, si tout se passe très bien les premiers jours et si Peter commence à prendre du plaisir à cette sortie du quotidien, une sorte de virus informatique va finir par se propager dans le système et provoquer un dérèglement des robots qui vont alors se mettre à tuer les humains. Enfermés dans une pièce où l'oxygène diminue peu à peu, les responsables de la sécurité ne pourront rien faire pour arrêter les machines si ce n'est couper l'électricité, ce qui est inefficace contre les robots disposant d'une batterie. Le rêve cède ainsi la place au cauchemar pour les hôtes de Delos.

 

Réalisé en 1973, "Mondwest" est et restera à jamais une référence dans le domaine du cinéma de science-fiction. Écrit et réalisé par Michael Crichton, auteur à l'origine de films cultes tels "La Grande Attaque du train d'or" ou "Jurassic Park", le long-métrage, qui détourne habilement tous les codes du western, a influencé de nombreux cinéastes et on retrouve son empreinte sur bon nombre de films fantastiques ou de science-fiction. James Cameron s'est d'ailleurs inspiré du cowboy-robot sans pitié interprété par Yul Brynner pour créer son Terminator. La série d'animation "Les Simpson" parodie quant à elle certains passages du film et en reprend l'idée de base dans un épisode se déroulant dans un parc d'attraction dédié aux personnages Itchy et Scratchy.

 

Si "Mondwest" est aujourd'hui une référence, bien qu'il soit un peu oublié du grand public, c'est avant tout car c'est l'un des premiers films à présenter aux spectateurs un futur proche dans lequel ils peuvent parfaitement s'imaginer. Les premières minutes tendent même à prouver la réalité de Delos avec un faux reportage très réaliste dans lequel un journaliste recueille les impressions à chaud des visiteurs à leur sortie du parc. Tous sont très heureux de leur voyage et nous incitent à nous y rendre nous aussi. Les hôtes de Delos ne sont pas seulement séduits par le dépaysement assuré mais également le fait que toutes leurs actions au sein du parc n'ont aucune véritable conséquence, y compris le meurtre ou la torture. Tout ce qui se passe à Delos reste à Delos.

 

La première partie du film suit John & Peter dans Mondwest et un autre homme ayant choisi le monde du Moyen-Âge au cours de leur quotidien à Delos, ce qui ne manquera pas de vous donner envie d'y aller vous aussi. Les hommes profitent de leur séjour, on regarde cette partie avec émerveillement, découvrant avec les personnages au fur et à mesure des jours qui passent les nombreuses possibilités d'activités qu'offre Delos. Mais parallèlement à cela, la menace des robots se fait de plus en plus forte jusqu'à une scène clé où les humains se rendent compte qu'ils doivent faire face à des robots capables de les tuer. Commence alors une poursuite mémorable à travers les différents mondes de Delos entre les survivants et l'impitoyable et indestructible cowboy-robot joué par Yul Brynner.

 

Pour ce rôle, aujourd'hui considéré comme l'un des plus mythiques du genre, le comédien réendosse le costume qu'il portait dans "Les Sept Mercenaires". Un clin d'oeil qui se révèle être une excellente idée car on peut alors imaginer que les concepteurs du parc se sont inspirés de personnages de western déjà existants pour la création des robots. Du côté des humains, on retrouve Richard Benjamin ("Harry dans tous ses états") et James Brolin ("Arrête-moi si tu peux"), ce dernier n'étant d'autre que le père de l'acteur Josh Brolin ("No Country for Old Men").

 

L'idée du film sera reprise, en 1976, dans une suite avec Peter Fonda et Yul Brynner intitulée "Futureworld - Les Rescapés du futur", dont une plus grande partie de l'intrigue se déroule dans les coulisses avec notamment de nombreux rebondissements concernant l'identité des robots, puis, en 1980, dans la série télévisée "Beyond Westworld", composée de seulement cinq épisodes de 60 minutes avec dans le rôle principal Jim McMullan.

 

Un remake fut envisagé à l'aube des années 2000 avec Arnold Schwarzenegger dans le rôle du cowboy-robot tueur (la boucle aurait alors été bouclée), Tarsem Singh ("Les Immortels", "Blanche Neige") à la réalisation et Michael Ferris & John Bracanto ("Terminator 3") au scénario. Tombé à l'eau, le projet fut ensuite proposé à Quentin Tarantino qui refusa. On imagine pourtant très bien l'un de ses savoureux dialogues au bar du saloon. Avant même Tarantino, Michael Crichton fut lui-même envisagé pour écrire le remake mais il déclara qu'il l'avait déjà fait et qu'il s'appelait "Jurassic Park". Le projet est aujourd'hui encore en développement chez Warner et on ne serait pas surpris de le voir finalement arriver un jour sur les écrans.

 

"Mondwest" est donc un indispensable à tous les adeptes de science-fiction. Partant sur une idée de départ très oiginale et parfaitement développée, ce film écrit et réalisé par Michael Crichton n'est rien de moins que le classique à l'origine de "Terminator" et "Jurassic Park". La poursuite finale avec l'excellent Yul Brynner est aujourd'hui encore un grand moment de cinéma dont la tension reste intacte, même près de 40 ans après.

 

http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png

 

vlcsnap-2012-04-29-20h52m08s159

 

Le DVD

 

"Mondwest" a longtemps été introuvable en France car jamais édité en DVD. Les amateurs du genre devaient alors se rabattre sur l'import (avec parfois de mauvaises surprises sur les pistes audio et les sous-titres), une VHS à la qualité plus que douteuse ou guetter une rediffusion à la télévision sur des chaînes spécialisées (ARTE). L'éditeur Aventi offre enfin au film de Michael Crichton la sortie française qu'il mérite amplement avec une version remastérisée proposée en DVD et en Blu-Ray.

 

Une restauration a été effectuée sur l'ensemble du long-métrage à l'occasion de cette sortie. Si l'image n'a jamais été aussi belle, il reste malgré tout quelques imperfections : des taches et des sauts d'images lors de certains passages (la scène du whisky) qui sont heureusement peu gênants et une colorimétrie qui oscille, là aussi sur des scènes précises (plan dans la poursuite finale). Mais l'ensemble de la restauration est amplement satisfaisante pour un film qui a tout de même près de 40 ans au compteur et qui n'a sans doute pas été conservé avec autant de soin que d'autres classiques plus connus du grand public.

 

Deux pistes audio nous sont proposées : une piste anglais et une piste française toutes deux au format Dolby Digital 5.1 avec des sous-titres français en option. Certains sites ont contasté un mauvais mixage sonore pour l'édtion Blu-Ray. Chacun se fera donc son propore avis en ce concerne la partie audio du DVD pour laquelle nous n'avons rien trouvé de particulier à redire, en tout cas en ce qui concerne la version originale. Aucun bonus sur le disque, pas même une simple bande-annonce.

 

http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo0.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo0.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo0.png

 

vlcsnap-2012-04-29-20h51m57s51

 

Mondwest : Actuellement disponible en DVD et Blu-Ray.

Un grand merci à MIAM et Aventi qui m'ont permis de réaliser cette critique.

 


Captures  

 

vlcsnap-2012-04-29-20h49m03s105

vlcsnap-2012-04-29-20h49m25s47

vlcsnap-2012-04-29-20h49m49s42

vlcsnap-2012-04-29-20h50m46s98

vlcsnap-2012-04-29-20h51m00s239

vlcsnap-2012-04-29-20h51m07s51

vlcsnap-2012-04-29-20h51m13s116

vlcsnap-2012-04-29-20h51m30s38

vlcsnap-2012-04-29-20h52m55s98

vlcsnap-2012-04-29-20h53m57s224

vlcsnap-2012-04-29-20h53m30s196

vlcsnap-2012-04-29-20h51m39s122

vlcsnap-2012-04-29-20h51m48s213

vlcsnap-2012-04-29-20h54m03s26

vlcsnap-2012-04-29-20h54m27s6

vlcsnap-2012-04-29-20h54m41s136

vlcsnap-2012-04-29-20h55m39s205

vlcsnap-2012-04-29-20h56m06s229

vlcsnap-2012-04-29-20h56m48s135

vlcsnap-2012-04-29-20h48m26s7

vlcsnap-2012-04-29-20h48m33s76

vlcsnap-2012-04-29-20h48m42s171

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Test DVD - Blu-Ray

Commenter cet article