[Test] The King of New York : la critique et le test du Blu-Ray

Publié le 13 Novembre 2012

http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/2012/king.png

 

Frank White est sorti de prison et les règlements de compte se multiplient. Installé dans une suite du Plaza, il est bien décidé à redevenir le roi de New York. Mais alors que la police s’est jurée de le mettre hors d’état de nuire, White se rêve en businessman. Se rapprochant des élus municipaux et des oeuvres de charité, il conçoit le projet d’ouvrir un hôpital pour enfants, financé par l’argent du trafic de drogue…

 

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/201211/ki2.jpg

 

Le film

 

En 1990 sortait sur les écrans "The King of New York". Présenté au public comme un film de gangsters hip-hop, le long-métrage d'Abel Ferrara ("Bad Lieutenant") n'a peut-être pas eu la reconnaissance qu'il méritait à sa sortie, mais, grâce au marché vidéo, il a acquis au fil des années le statut de "film culte". Une dénomination pas déméritée, bien au contraire. C'est bien simple : durant toute la durée du film, on est littéralement scotché à notre écran.

 

"The King of New York", c'est avant tout l'histoire d'un gangster. Mais pas n'importe quel gangster. Frank White vient de passer cinq ans en prison, et, à sa sortie, il entend bien avec sa bande de malfrats reconquérir le marché qui était le sien. Mais cette entreprise le met sous le feu des projecteurs de la brigade des stupéfiants du NYPD, brigade menée par le détective Roy Bishop et ses hommes Dennis Gilley et Thomas Flanigan. Ces derniers vont tout faire pour ramener Frank White derrière les barreaux.

 

Polar résolument sombre sur le milieu mafieux, "The King of New York" nous impressionne par son incroyable casting porté par l'excellent Christopher Walken ("Dead Zone", "Batman le défi"). Ce dernier incarne avec brio Frank White et nous hypnotise à chacune de ses apparitions à l'écran, en raison d'une interprétation à la fois froide et imprévisible. Avec ce film, l'acteur collabore pour la première fois avec Abel Ferrara qu'il retrouvera pour trois autres longs-métrages : "The Addiction", "Nos funérailles" et "New Rose Hotel".

 

Face à lui se trouve le détective Bipshop incarné par le bouleversant Victor Argo. Du côté des seconds rôles, de grands noms du cinéma et de la télévision alors acteurs débutants et/ou peu connus du grand public tels Laurence Fishburne ("Les Experts", "Matrix"), David Caruso ("Les Experts : Miami"), Steve Buscemi ("Reservoir Dogs", "Boardwalk Empire"), Giancarlo Esposito ("Usual Suspects", "Breaking Bad") et Wesley Snipes ("Blade", "Demolition Man").

 

Malgré un rythme pour le moins lent, on reste de façon étonnante captivé de la première à la dernière seconde du film. Véritablement plongé aux côtés des personnages, on suit chacun de leurs agissements qui ne cessent de rapprocher l'affrontement entre les deux camps, d'un côté le gang de White de l'autre les forces de l'ordre. Cet affrontement semble de plus en plus inévitable au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire. Le film se clôt en beauté avec une ultime demi-heure mémorable où culminent les règlements de compte.

 

Marquant, "The King of New York" est l'un de ces films dont l'on ne peut pas décrocher. Un film immersif avec une photographie sublime, un casting de premier choix et une dernière partie contenant de grands moments de cinéma. Un film culte ? Oui, assurément.

 

http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo0.png

 

http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/201211/THE-KING-OF-NEW-YORK-12.jpg

 

Le Blu-Ray

 

Carlotta a vu les choses en grand pour la sortie de "The King of New York" pour la première fois au format Blu-Ray. Accompagnée d'une ressortie en DVD (avec nouveau master restauré HD et contenu identique au Blu-Ray), l'édition Blu-Ray du film d'Abel Ferrara est ainsi proposée dans un premier temps par l'éditeur dans une édition limitée boîtier métal, ce qui est loin d'être courant pour les films de catalogue.

 

Le Blu-Ray bénéficie d'un nouveau master haute-définition absolument somptueux, qui sublime la photographie parfaite de Bojan Bazelli. Le grain cinéma reste présent lors de certaines scènes d'intérieur (une particulièrement). Pour l'audio, nous sommes également gâtés avec une version originale DTS-HD MA 6.1 & 2.0 et une version française DTS-HD MA 2.0. De quoi véritablement redécouvrir le film Abel Ferrara!

 

La partie des bonus n'est pas en reste avec deux entretiens très intéressants. Dans le premier (27 minutes), enregistré récemment, Abel Ferrara se livre de façon décontractée face à l'historienne du cinéma Nicole Brenez, revenant sur l'origine du film, la collaboration avec Christopher Walken, la photographie,... Le réalisateur y aborde même ses futurs projets : le préquel de "The King of New York" et le film sur l'affaire DSK! Dans le second, nous retrouvons le producteur Augusto Caminito, qui nous raconte plusieurs anecdotes (son arrivée à New York lors du tournage du film, la première rencontre entre Ferrara et Walken,...) et parle quant-à lui de deux préquels en préparation. On a hâte de voir ça!

 

http://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.pnghttp://ddata.over-blog.com/0/47/60/48/Fichiers-PNG/201202/geo1.png


http://idata.over-blog.com/0/47/60/48/Blog/201211/THE-KING-OF-NEW-YORK-08.jpg

 

The King of New York : Disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 24 octobre.

Un grand merci à Carlotta et Cinetrafic qui m'ont permis de réaliser cette critique.

Retrouvez "The King of New York" sur le site de Carlotta.

Découvrez aussi plein d’autres films sur Cinetrafic dans la catégorie Films cultes ainsi que la catégorie thrillers.

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Test DVD - Blu-Ray

Commenter cet article

website copywriting 12/11/2014 18:57

Ce film montre vraiment seulement gangsters tels qu'ils sont! Il est un plaisir, pas un film!