[Test] The Psycho Legacy : la critique et le test du DVD

Publié le 13 Octobre 2011

psycho

 

THE PSYCHO LEGACY examine l'héritage cinématographique indélébile laissé par les films PSYCHO et Anthony Perkins. Dans un style visuel rythmé qui couvre beaucoup plus que la fameuse "scène de la douche», le documentaire démêle scénario, casting et direction de tous les films, et examine leur longévité et leur succès incontestable dans le cinéma américain. Enrichi de séquences d'interviews ultra-rares et jamais diffusées auparavant d'Anthony Perkins (s'adressant à un public en direct) ainsi que des dizaines d'entretiens, PSYCHO LEGACY est le premier documentaire qui réunit et examine des décennies de films PSYCHO en un seul document, dévoilant des surprises et offrant un aperçu de celui qui est considéré comme le «père de l'horreur moderne».

 

vlcsnap-2011-10-12-17h53m31s33

 

Le film

 

Réalisé en 1960 par le maître du suspense Alfred Hitchcock, "Psychose" est aujourd'hui encore considéré comme l'un des plus grands films d'horreur de l'histoire du cinéma. La scène de la douche et le personnage de Norman Bates sont tant d'éléments parmi d'autres qui resteront à jamais ancrés dans le patrimoine du 7e art. Plus de 50 ans après la sortie du film original, voici qu'arrive un documentaire rétrospectif chez l'éditeur Emylia.

 

"The Psycho Legacy" se penche sur l'histoire du chef-d'oeuvre de Hitchcock ainsi que sur celle de ses nombreuses suites, sorties respectivement en 1983, en 1986 et en 1990, avec une approche qui rappelle celle de l'excellent "His name was Jason" qui s'intéressait quant à lui aux films "Vendredi 13". On apprend notamment que lors de la sortie du premier "Psychose", les spectateurs ne pouvaient plus entrer dans la salle une fois le film commencé et qu'ils étaient priés de ne pas dévoiler la fin. 

 

Les intervenants sont nombreux et divers - on reconnaîtra notamment les réalisateurs Stuart Gordon ("Re-Animator"), Mick Garris ("Désolation") et Tom Holland ("Jeu d'enfant") ainsi que la plupart des acteurs ayant participé à la saga - et nous livrent de nombreuses anecdotes sur les différents tournages. Le grand absent est l'acteur principal Anthony Perkins, hélas décédé en 1992, et que l'on n'aperçoit que sur des photographies et dans des extraits d'une séance de questions-réponses.

 

Élément central de la saga, reprenant son rôle fétiche dans les quatre long-métrages et allant même jusqu'à réaliser le troisième opus, l'interprète du plus célèbre psychopathe du grand écran est mis en avant tout au long du documentaire. On comprend ainsi que si le rôle de Norman Bates lui a apporté une célébrité internationale, il ne s'est vu proposé dans la suite de sa carrière que d'autres personnages de psychopathes, auxquels il s'était finalement résigné.

 

Si vous êtes fan de la saga, vous serez en terrain connu et apprendrez sans doute plein de nouvelles choses sur les films (chaque long-métrage se voit consacré une vingtaine de minutes). Si, au contraire, l'univers "Psychose" vous est totalement inconnu, vous n'aurez qu'une envie à la fin du documentaire : vous procurer l'intégralité des films pour les découvrir.

 

"The Psycho Legacy" est donc un documentaire indispensable à tous les fans de la saga initiée par Alfred Hithcock mais également pour les cinéphiles souhaitant se plonger dans l'histoire passionnante de l'une des plus grandes franchises du cinéma d'horreur. On croise les doigts pour que d'autres titres comme "Never Sleep Again: The Elm Street Legacy", toujours pas annoncé par chez nous, sorte bientôt.

 

 

vlcsnap-2011-10-12-17h53m55s59

 

Le DVD

 

Contrairement à ce qui est indiqué sur la jaquette, le film est au format 4/3 et non 16/9. Le documentaire peut etre regardé en version française 2.0 Dolby Digital et en version originale 2.0 Dolby Digital. Cependant, il est assez surprenant de remarquer qu'il n'y a pas de sous-titres de disponibles sur le film. Ce n'est heureusement pas le cas des bonus qui bénéficient quant à eux tous de sous-titres français.

 

Si les 85 minutes de "The Psycho Legacy" vous semblaient trop courtes pour explorer l'intégralité de la saga, alors vous n'aurez plus qu'à vous rabattre sur les trois heures de suppléments (!), qui devraient sans peine vous rassasier. Ces bonus sont composés de trois parties. On trouve d'abord les scènes coupées du documentaires (11 scènes inédites pour un total de 25 minutes) qui s'intéressent aussi bien à la maison du film qu'au téléfilm "Bates Motel" et au remake de Gus Van Sant.

 

Une rubrique "Divers" regroupe la grosse majorité de l'interactivité : des vidéos autour de la saga "Psychose". La plus longue est la version complète de la séance de questions-réponses d'Anthony Perkins face à un public, 42 minutes d'images durant lesquelles l'acteur revient sur l'intégralité de sa carrière. On retrouve ensuite la plupart des intervenants du documentaire dans "Reunion Panel" (6 minutes), qui propose des extraits de la conférence "Psychose" organisée en 2008.

 

Dans une courte vidéo de 2 minutes, le réalisateur et producteur de "The Psycho Legacy" nous emmène faire une visite guidée du Bates Motel avec John Murdy puis nous invite chez l'un des plus gros collecteurs de la saga, Guy Thorpe, dans "A la rencontre de "maman"" (7 minutes). S'ensuit un portait de l'écrivain Robert Bloch (12 minutes), auteur du livre original "Psychose" et de ses suites (ces dernières étant complètement à l'oposé des films).

 

"Psychose sur le web" (4 minutes) s'intéresse à la création et à l'évolution de thepsychomovies.com, site de référence sur la saga, par son créateur Jay Allentoff. Des conversations avec le réalisateur Tom Holland et le monteur Andrew London (15 minutes) puis avec le directeur de la photographie Dean Cundey (19 minutes) nous permettent d'en savoir plus sur "Psycho II". Cette copieuse partie des bonus se conclue avec Robert Loggia qui revient sur ses différents films (7 minutes) et un module sur les oeuvres d'art inspirés d'Ed Gein et d'autres tueurs en série (12 minutes)

 

Enfin, la partie "Oeufs de Paques" nous dévoile une anecdote concernant le réalisateur Mick Garris et une chanson inspirée par les films sur l'air de "We will rock you" (4 minutes au total). Soit au total, près de trois heures d'images supplémentaires ! Pour ce qui est des qualités techniques des suppléments, elles varient en fonction des vidéos.

 

Emylia nous livre une édition très complète composée de deux DVD. La partie des suppléments est très riche avec de passionnants entretiens. Tous les bonus disposent de sous-titres français mais, bizarrement, ce n'est pas le cas du documentaire.

 

 

vlcsnap-2011-10-12-17h55m01s203

 

The Psycho Legacy : En DVD et Blu-Ray le 18 octobre 2011.

Un grand merci à Emylia qui m'a permis de réaliser cette critique.

 


Captures  

 

vlcsnap-2011-10-12-17h53m44s206

vlcsnap-2011-10-12-17h54m08s186vlcsnap-2011-10-12-17h54m20s29vlcsnap-2011-10-12-17h54m28s130vlcsnap-2011-10-12-17h54m49s83vlcsnap-2011-10-12-17h55m14s63vlcsnap-2011-10-12-17h56m12s141vlcsnap-2011-10-12-17h56m46s239vlcsnap-2011-10-12-17h56m54s56vlcsnap-2011-10-12-18h00m50s113vlcsnap-2011-10-12-18h00m58s198vlcsnap-2011-10-12-20h45m17s235vlcsnap-2011-10-12-20h29m25s30

Rédigé par Geotoine

Publié dans #Test DVD - Blu-Ray

Commenter cet article